Index du forum Les rubriques Les dégustations thématiques

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Hugo B. » Jeu 29 DĂ©c 2022 19:29

Merci Florent,

Un plaisir de te lire et de découvrir ces vins via tes commentaires. J’aurais été aussi bon que toi sur le Rhône c’est certain :lol:
Mais on ne peut pas tout connaître... déjà se focaliser sur une ou deux régions est bien compliqué...
Tu as la chance de pouvoir participer à de telles dégustations, profite en ! C’est beaucoup plus compliqué de trouver des gens outre Rhin en dehors des grandes villes. On contribue donc à notre échelle, toute petite...mais si cela peut aider des passionnés dans leurs choix c’est toujours ça :)

Amitiés,
Bien cordialement,
Hugo Boffy
Hugo B.
 
Messages: 1912
Inscrit le: Lun 5 FĂ©v 2018 21:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Florent R. » Ven 30 DĂ©c 2022 17:58

Thème - Chenin / Syrah

Les bulles
François et Julien Pinon Vouvray brut 2018
Je commence par ce vin, mais je sents rapidement le sucre et décide de le boire en second pour laisser une chance à l'autre vin.
Ce vin est trop dosé pour moi, ça parait mou. Pas fan.

Champagne Alexandre Grimée « Sous les Trous » blanc de noir brut nature
Vin hors thème
Ayant gouté le Vouvray en premier, je laisse un peu de temps à mon palais pour se refaire.
Il a été servis, selon moi, un peu trop froid. Et il est effectivement assez mutique au nez et en bouche. En le laissant le verre se réchauffer un peu, l'expression est un peu plus importante, je perçois un petit truc, mais cela reste assez strict.


Les blancs

Vin servi seul:

Abel Benmaamar « 7 » La Guimardière 2020
Grosse réduction au départ, j'ai pourtant ouvert la bouteille 4 heures avant. Servis peut être un peu chaud.
On sent de la matière, c'est dense, mais malheureusement ça coupe court en bouche. A revoir

Paire 1:
François Chidaine Les Bournais 2014
Température de service parfaite.
Aromatique de coing, c'est plus long que large en bouche, vin avec le plus de tension de la série, mais qui s'apparente davantage à de l'équilibre selon moi (je ne suis pas fan des vins hyper tendu). Très beau vin!

François Chidaine Les Argiles 2018
Servi un peu chaud.
On sent la parenté du vin. Malheureusement, ce vin est surement très bon seul, mais à la comparaison il fait plus riche, plus lourd, moins équilibré.

Paire 2:
Domaine Guiberteau Saumur Clos de Guichaux 2014
Nez sur une belle réduction, pierre à fusil, sésame grillé. J'adore
En bouche on sent une belle acidité, un vin moins large que son compère, avec, comme pour le Bournais, un bel équilibre dans la tension. Carrément ma came!

Domaine Guiberteau Brézé 2014
Surement dû à mon manque d'experience, je sens de l'élevage mais moins que dans l'autre vin de part son côté grillé.
Gros jus, très puissant, mais la matière est comprimée, ce qui empêche le vin de pleinement s'exprimer.
Je retesterai bien ce vin dans quelques années, car si ça s'ouvre, ça doit être superbe.

Paire 3:
David & Nadia Sadie Swartland Hoe Steen 2014
Pas de grands souvenir de ce vin Ă  cause du verre voisin.
Souvenir d'un vin réduit, grosse matière mais qui parait lourdingue en comparaison des vins précédents.

Chateau Yvonne Saumur Le Gory 2016
Tout ce que j'aime dans le chenin. Aromatique sur la poire/pomme acidulé. C'est riche, assez démonstratif, mais l'acidité permet de faire passer tout ça. J'adore!


Les rouges

On passe au rouge, je vais faire rapide, car ça n'a pas été d'une grande émotion pour moi.

Vin servi seul:
Dard & Ribo Saint Joseph 2018
On me dit note de cassis, puis tapenade face Ă  moi. Pour ma part, je ne sens que le cassis.
C'est hyper fruité, ça se boit facilement, mais je comprends mon voisin. Ca fait un peu gout chimique/synthèse. Ca me rapelle les vins de l'Anglore, que l'on a bu ensemble avec le groupe, concernant l'aromatique, avec une matière bien plus sympas.
Une bouteille, dans ce profil, de temps en temps, ça me plait bien! Mais je préfère réserver ce type de vin pour la saison printemps/été

Paire 1:
Domaine Jamet CĂ´tes-du-RhĂ´ne 2019
Le vin qui m'a le plus surpris. De par le style Jamet, j'imaginais un vin sur la réserve.
On sent le fruit, la cassis et la violette, le touché de bouche est superbe et la matière ets belle.
Franchement c'est top, je ne sais pas si c'est dû au millésime, mais c'est juste super fort de produire un CDR aussi abouti.

Domaine Jamet CĂ´tes-du-RhĂ´ne Equivoque 2016
J'ai épaulé le vin le matin pour espérer bien en profiter. J'ai sans doute pas bien fait.
Plus élevé que son compère, moins clinquant. Pas sur que ces raisins méritent autant d'élevage.

Paire 2:
Domaine du Coulet Matthieu Barret Brise Cailloux 2016
Si le Dard & Ribo faisait chimique, lĂ  on est dans l'ultra chimique.
Le jus est très faible, il y a pas grand chose. Première fois que je goute un vin sur ce profil à Cornas. Pas ma came

Pierre Gaillard CĂ´te Rotie 2017
C'est très élevé, mais j'ai la chance d'être un peu moins sensible que mes collègues qui ont détesté.
Un peu comme Equivoque de Jamet, le jus ne permet pas de supporter l'Ă©levage.
C'est trop court pour ce que j'attends d'une Côte-Rotie, et si la matière est moins fluette que le Brise Cailloux, ce n'est pas incroyable.

Vin servi seul:
Domaine du Coulet Matthieu Barret Billes Noires 2016
Ayant organisé la dégustation, j'imaginais le gros vin de la série.
Manque de bol, ça ne sera pas le cas.
Même style que Brise Cailloux, mais bien plus de matière. Le touché de bouche est bien plus sympas aussi. Mais l'aromatique n'est pas ma came.
Dans le fond, je le bois aisément, mais sans prendre trop de plaisir. Au prix demandé, c'est assez violent je trouve.

Paire 3:
Domaine du Colombier Hermitage 2011
LĂ  voila la belle bouteille classique d'une Syrah de noble provenance.
Beau nez de violette, typique du cépage. Beau volume en bouche, belle longueur. Vin très travaillé, très classqiue en somme.
C'est un beau vin mais qui patit selon moi de deux choses. On ne sent pas les 11 ans, on lui en donnerait 4. Et c'est très bon, mais ce vin est finalement assez lisse et ne procure pas énormément d'émotions.

Robert Michel Cornas Cuvée des Côteaux 2006
Ce vin fait quant à lui bien plus évolué.
Pour moi, c'est en fin de vie sur une aromatique qui ne m'emballe pas.
Je ne sais pa si il reste des tannins, mais la fin de bouche est asséchante. Rustique, pas fun, pas emballé.

Le Moelleux:
Domaine Huet Vouvray moelleux 1ère trie Clos du Bourg 1989
Bouchonné très dommage, car le jus en bouche paraissait juste génial!

Mon Tiercé dans le désordre:
Bournais 14 / Clos de Guichaux 14 / Gory 16
Florent, encore dans la découverte du vin
Florent R.
 
Messages: 124
Inscrit le: Jeu 3 DĂ©c 2020 16:03
Localisation: Paris

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Thierry Debaisieux » Ven 30 DĂ©c 2022 18:12

"Le Moelleux:
Domaine Huet Vouvray moelleux 1ère trie Clos du Bourg 1989
Bouchonné très dommage, car le jus en bouche paraissait juste génial"!


J'ai eu la chance de boire ce 1989 sans goût de bouchon et c'est effectivement une superbe bouteille ;)

Encore merci pour ce partage de tes impressions.

Bonne soirée,
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 15612
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 22:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar alex73 » Sam 31 DĂ©c 2022 09:31

Merci Florent pour tes impressions. Parmi tous les vins goûtés je n'en ai rencontré aucun même si je connais de réputation certains producteurs (Chidaine, Château Yvonne..)

Bon réveillon.
Alexis
Avatar de l’utilisateur
alex73
 
Messages: 2513
Inscrit le: Dim 14 Nov 2010 09:43
Localisation: Savoie

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Thierry Debaisieux » Sam 31 DĂ©c 2022 10:41

Alexis,

Puisque tu évoques Chidaine, j'interviens pour indiquer que j'ai été positivement surpris par la description des Bournais 2014.

Je connais bien les vins de François et Manuella Chidaine qui sont des gens charmants et des professionnels de grande qualité.
Des passionnés ! Ils avaient par exemple reçu, il y a 25 ans, ma fille et son ami qui avaient 18 ans à l'époque.
Ils n'avaient pas l'allure de gros clients potentiels mais ils leur avaient consacré un temps fou en explications.
Une disponibilité rare.
Ce n'est qu'Ă  la fin de la visite que Marion a dit qu'elle Ă©tat ma fille.

Je peux dire que j'ai bu de nombreuses dizaines de bouteilles de toutes les cuvées des millésimes compris entre 2002 et 2008 puis j'ai découvert la Bourgogne et j'ai acheté beaucoup moins de vins de ce Domaine.
Je prenais régulièrement quelques bouteilles chez Daniel qui les avaient mises à sa carte.
J'aime donc beaucoup ces vins mais nous avions été surpris, Daniel et moi, par l'évolution rapide des 2014, pourtant grand millésime en Loire, vers de discrètes touches qu'on pouvait qualifier d'oxydatives, et en particulier dans les Bournais.
Peut-être un problème de lot ?

Bonne fin d'année à tous,
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 15612
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 22:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar alex73 » Sam 31 DĂ©c 2022 14:48

Thierry,
De chez Chidaine j'avais choisi le Montlouis "Les Choisilles" 2019 pour le repas avec mes camarades de promo à Fontevraud en avril dernier. Ce choix avait été plébiscité... J'ai une bouteille en cave de 2019 mais à... Antibes!

Amitiés et bon réveillon!
Alexis
Avatar de l’utilisateur
alex73
 
Messages: 2513
Inscrit le: Dim 14 Nov 2010 09:43
Localisation: Savoie

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Florent R. » Sam 31 DĂ©c 2022 15:16

Thème - Les vins du Père-Noël

Champagne:

Echauffement:

Champagne Georges Remy – Mont de Tauxières 2016
Belle couleur légèrement dorée, le vin a une odeur évoluant pour moi sur le caramel, pour d'autre la frangipane. Ca semble être un caractéristique de l'oxydation que j'ai toujours autant de mal à percevoir.
En bouche j'ai le souvenir d'une amertume avec un jus assez léger en comparaison de ce qui suivra.
Ca reste néamoins un super "échauffement"!

Paire 1:
Cette paire est tout bonnement ce que j'ai bu dans mon Panthéon de la Champagne.
Effectivement je place ces deux vins dans mes plus grandes expériences champaenoises avec un RD 2002 de Bollinger.

Champagne Ulysse Collin Les Roises Blanc de Blancs Extra Brut
Tout d'abord, la couleur est superbe. Un beau doré annonciateur d'une matière qui sera riche.
On est pas déçus une fois que l'on met le nez au dessus du verre. Ca sent la patisserie à fond. Le nez rejoint l'oeil, on va avoir de la matière.
Et la bouche, c'est juste "plein", ça remplit toute la bouche, mais sans être lourdingue, ça reste ultra précis. Tout ce que j'aime!
Premier vin incrachable de la série

Champagne Krug Grande Cuvée 170è édition
On est dans un style bien différent.
La couleur est plus classique d'un Champagne d'apéritif.
C'est plus tendu en comparaison; le vin d'avant était dans la largeur, on est ici davantage dans la longueur . On a la aussi un très beau jus, qui de souvenir se porte plus sur les notes de fruits du verger.
Deuxième fois de l'année que j'ai la chance de gouter ce vin. C'est vraiment superbe, mais je dois reconnaitre une préférence pour le style plus opulent de Collin.

Blancs:

Paire 1:
Josmeyer Riesling Grand Cru Hengst 2015 (mon apport)
Je ne sens pas ce côté pétrole, comme mes voisins, mais de la réduction. C'est un vin riche qui porte sur les fruits exotiques. C'est riche et malheureusement pas contrebalancé par énormément d'acidité.
Je trouve ça sympas, mais ça aurait été trop lassant s'il fallait en boire plus. Pas au niveau de ce que j'espérais.

Valentin Zusslin Riesling Neuber 2016
On est sur une robe plus foncée, légèrement orangée.
Le jus est plus fin, avec le souvenir, d'un vin sur l'aromatique pate d'orange, mais évoluant énormément à chaque fois que je le goute...
Pour lui aussi j'en attendais davantage.

Nouvelle confirmation, le Riesling, soit je trouve ça énormissime, soit je trouve ça assez moyen. Malheureusement ce soir, ça aura été la deuxième catégorie qui aura pris le dessus.

Paire 2:
Vincent Dauvissat Chablis 1er Cru La ForĂŞt 2014
Pour moi ce vin a été une punition à cause de son nez. Cette odeur "croute de fromage" me déplait énormément et ne me permait pas d'apprécier le vin. Je préfère une réduction ultra intense à cette odeur difficilement supportable.
La matière en bouche est sympas, mais ce nez est indissociable de la bouche et m'empêche d'en profiter.

Thomas Pico Chablis 1er Cru Butteaux 2014
Là encore le nez est particulier, j'entend lacté quelque part et je suis assez d'accord.
C'est plus riche avec d'avantage d'acidité. Je préfère au précédent, mais je ne m'éclate pas pour autant.

Paire 3:
Domaine Servin Chablis Grand Cru Bougros 2012
Malgré que l'on m'annonce bouchonné, je ne le sens pas au nez.
C'est en bouche que la messe se confirme chez moi!

Domaine Long Depaquit Grand Cru Moutonne 2006
Pour moi, le plus beau Chablis de la série.
On a un vin avec de la matière, c'est large et on sent cette aromatique de miel dont j'entends souvent parlé sur Chablis. (vous l'aurez compris, je n'en bois pas souvent)
Ca a beau être très classique en terme de réalisation, l'adjectif élégant utilisé par mes collègues est parfaitement adapté.

Paire 4:
Gros plantage, comme certains je partais sur une série de chenin au nez.
Ca sera un remake Ă©motif de la paire de Champagne.

J.A. Ferret Pouilly Fuissé Clos des Prouges Tête de Cru 2019
Nez sur le grillé, une éduction très sympas.
Il y a du jus, c'est assez évident. On sent néamoins une certaine retenue de jeunesse.
En comparaison du voisin on a une sensation de tension.
Malheureusement il y a un V10 à côté donc c'est compliqué de juger correctement ce vin qui devrait néamoins avoir un bel avenir.

Guffens – Heynen Pouilly Fuissé Premiers Tris 2012
Tel un Collin issue du maconnais, lĂ  encore je suis conquis.
Le vin est riche, puissant, mais ne se perd pas. J'imagine que c'est dû à l'élevage, mais ce côté caramel est parfaitement maitrisé.
Il y a du gras dans ce vin, ce n'est pas du tout tendu, mais moi j'adore. Un peu plus d'acidité en aurait fait un monstre hors catégorie. Pas besoin de préciser que c'est très, très long en bouche. Mon voisin évoque un Meursault Charmes, ça me parait pas déconnant du tout.
C'est superbe et vraiment incrachable!

Bonus:
Bernaudeau Les Nourrissons 2018
Je pensais que j'avais mon vin de la soirée avec le Guffens, mais mon voisin de table a décidé de s'imiscer dans le game!
Alors là... Au nez déjà on est perdu, c'est quoi cet ovni.
En bouche, c'est pire, on a des marqueurs du chenin, mais avec tellement plus de choses.
Pour l'aromatique je ne sais quoi dire, c'est assez dingue, il y a du fruit blanc, mais Raphael a raison, j'ai senti le citron confit à certains moments. Mais aussi pleins de choses que je n'arriverais pas à décrire.
Ca part dans tous les sens, mais c'est controlé; c'est pas tendu, mais ce n'est pas mou pour autant, rien ne dépassse, c'est juste d'un équilibre magistral!
La puissance du jus est là mais ne déborde jamais, l'acidité controle parfaitement cette gourmandise extrême (un peu de SR?)
La plus grosse claque de ma soirée.
Je suis ravis d'avoir pu boire ce vin, et je comprends le mythe créé autour des vins du domaine.
Malheureusement, j'aurai préféré voir un vin encore trouvable à la levé de la chaussette.

Un entracte:
Egly Ouriet Rosé Grand Cru
Très beaux vins, mais malheureusement pour lui, je suis resté sur Bernaudeau...

Rouges:

Je suis pas fan de Bordeaux, là encore ça ne sera pas pour ce soir. Ca sent le Cabernet Poivron partout, l'un est à plat, c'est Vieux Château Certan Pomerol 1988, quant au Château Haut Bailly Pessac Léognan 1996, je trouve ça rond, sans grand intérêt... Encore une fois, pas du tout ma came.

Paire 1:
Saint Joseph Chapoutier x Yannick Alléno Croix de Chabot 2018
Ca sent le bois, ça goute le bois, Parker est certainement fan mais pas moi! Et pourtant je ne suis pas du tout sensible au bois en comparaison de mes collègues de table.
Incapable de juger ce vin.

Hubert Lignier (Hospices de NSG) Nuits Saint Georges 1C Les Didiers 2009
Ca sent le pinot, au nez, mais on se pose la question en bouche. Je ne ressents pas les petits fruits rouges.
Pour le style, on est pas dans l'infusion, c'est assez concentré comme vin.
Après tout ce que l'on a bu les souvenirs sont moins présents, je me rapelle surtout avoir senti un boisé trop présent et pas assez le vin.

Paire 2:
Henri Gouges Nuits Saint Georges 1C Les Pruliers 2012
On continue dans les déceptions.
Le vin est en sous maturité, ça fait très vert. Je ne me suis pas attardé dessus vu ce qu'il y avait à côté

Clos des Lambrays 2007
Le voilà le premier grand rouge de la série.
C'est infusé, ça pinote sur les petits fruits rouges. C'est délicat, élégant et ça me parait bien jeune une fois que l'on connait le millésime.
Je partais sur Chambolle, mon voisin me dit Volnay, je ne suis pas contre l'idée.
Vraiment superbe, néamoins j'aurai apprécié un peu plus de longueur pour un grand crus. Mais ça reste un superbe vin!

Solitaire:
Ettore Germano Braolo Prapo 2017 (mon apport)
Manque de bol, c'est pas prêt du tout. Laissé trop longtemps dehors, on en sentira que les tannins à cause du froid.
Pas contre le style est infusé avec beaucoup de puissance. Pour ceux qui en ont dans la cave. Patientez 10 ans, et je pense qu'il y aura de quoi se faire plaisir.

Paire 3:
Gangloff CĂ´te Rotie la Barbarine 2014
Alors que dire, si ce n'est que j'ai adoré ce vin.
Je me souviens dire à mon voisin: "C'est vraiment une Syrah où le vinificateur maitrise intégralement ce qu'il fait".
La Syrah est parfaitement enrobé, rien ne dépasse rien n'accroche.
C'est d'une délicatesse, on entrera jamais dans le côté puissant du cépage. Je n'ai jamais rencontré une syrah ainsi vinifié. Je suis impressionné.
Pressé de voir la top cuvée, car Barbarine c'est déjà une énorme cartouche

Porseleinberg 2014
Souvenir d'un très beau vin, mais comme Egly, je suis resté bloqué sur la Barbarine.

Sucres:

Paire 1:
Tokaji Aszu Disznoko 6 Puttonyos 1999
C'est ultra riche.
Très sucré mais avec beaucoup d'acidité pour contrebalancé.
L'aromatique est sur les fruits exotique. Je pars sur du Jurançon en conséquence. Planté!
C'est sacrément bon!

Domaine Huet Vouvray Le Mont Moelleux 2009
J'ai eu mon premier verre de servi avec le Tokaji.
Dommage car le Vouvray n'a pas pu se défendre, on est sur un autre style bien moins oppulent, concentré...

Bonus:
Château de Fargues Sauternes 2007
La personne qui nous reçoit ouvre finalement cette bouteille. Je suis ravis d'avoir gouté car c'est vraiment bon.
On sent le safran, c'est assez dûr de ne pas dire Sauternes pour moi. C'est bien équilibré, plus dans le controle que le Tokaji, moins exubérant mais tout aussi long.
J'ai trouvé ce vin superbe, et ça conclue parfaitement la soirée.


Conclusion:
Malheureusement les vins chers et introuvable le sont pour de "bonnes" raisons. Et j'ai un gout qui malheureusement semble correspondre à une majorité d'amateur...

Je ne ferrais pas de top ce soir, mais je garderai un énorme souvenir de ces 5 vins qui occupent assurément une belle place dans mon panthéon vinique:
Ulysse Collin, Guffens, Bernaudeau, Clos des Lambrays et Gangloff.

PS: J'ai été scotché par un Collier blanc lors de nos précédentes soirées, mais je crois que Bernaudeau vient de prendre la place du vin qui risque de me faire réaliser des dingueries sans noms!
Bonne nouvelle pour moi, c'est encore moins trouvable!
Florent, encore dans la découverte du vin
Florent R.
 
Messages: 124
Inscrit le: Jeu 3 DĂ©c 2020 16:03
Localisation: Paris

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Florent R. » Sam 31 DĂ©c 2022 15:17

Et voici qui clot mes dégustations thématique de 2022.
Je vous souhaite à tous de très bonnes fêtes ce soir!
Florent, encore dans la découverte du vin
Florent R.
 
Messages: 124
Inscrit le: Jeu 3 DĂ©c 2020 16:03
Localisation: Paris

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Thierry Debaisieux » Sam 31 DĂ©c 2022 15:26

Merci, Florent.

Pour Dauvissat, je te comprends:
quand j'ai vu comment ça vieillissait avec ce nez de croute de fromages, j'ai tout revendu lors de ma vente de départ en retraite sur iDeallwine, j'avais "bêtement" stocké environ 150 bouteilles de 1ers et grands crus pour les laisser vieillir ;)
Je préfère Raveneau et Droin.

Excellent réveillon.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 15612
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 22:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Florent R. » Dim 12 Mars 2023 17:01

Thème Chablis / Chateauneuf

Echauffement:
Pierre Boisson, Auxey-Duresses blanc Les Clous 2014
J'arrive en avant dernier, on me demande ce que j'en pense et oĂą je place la bouteille !
Au premier nez, j'ai la sensation d'avoir un chenin dans le verre. Puis en le laissant un peu s'aérer ma perception évolue. En tout cas le nez est joli, avec un beaux boisé assez classe.
En bouche on a une matière assez tendu mais porté par une matière qui enrobe joliment le vin. La fin de bouche est belle, avec un grand gout de reviens y. C'est assez riche, mais si gourmand!
Je partais sur un Bourgogne, type Guffens, ou un Côte de Beaune sur une année mure type 18. Ce vin fait très jeune et était au top pour mon gout.
Spoilert alert, ça a été mon vin de la soirée, et j'ai presque terminé seul le fond de bouteille sur mon assiette de fromage.
En regardant les prix sur internet, malheureusement je ne semble pas ĂŞtre le seul Ă  aimer ce type de vin...

Bulle :
Domaine de Marzilly, Champagne Ullens Brut Lot 05
Mon apport, le vin a malheureusement été peu aérer avant service. Mais je l'ai regoutté en fin de soirée, il n'avait que peu évolué.
Le nez est joli, effectivement avec un petit côté amande, mais en bouche c'est assez plat, il n'y a pas suffisamment de relief. Je l'avais mieux gouté il y a quelques mois.
Ce lot est un un 80% Meunier, 20% Chardonnay, et malheureusement plus je goutte de Meunier, plus j'ai l'impression qu'il faut, soit les boire très rapidement, soit les attendre assez longtemps pour avoir une expression plus joviale.
Il m'en reste un peu on regouttera dans un an.

On passe au Chablis, et autant dire que je me suis rarement éclaté sur ce type de vin, c'était une soirée pour confirmer ou infirmer mon avis.
Vin 1 :
Domaine des Malandes, Chablis 2017
Je dirai le bon archétype de ce que j'imagine à Chablis, un vin qui sent le Chardonnay, et la sensation d'un vin qui voit que la cuve. Très porté sur le "minéral".
Je trouve pas mal fait mais pas ma came.

Vin 2 :
Domaine Servin, Chablis Grand Cru Bougros 2012
Le nez est de suite plus expressif, et la matière est plus riche. Plus ma came. Mais je trouve que ça coupe un peu court en longueur de bouche, et l'aromatique est certainement très chablisienne et me confirme mon peu d'attrait pour ce type de vin malheureusement. Je trouve que ça manque une peu de "fruit" pour mes gouts. Le préfère les Chardonnays plus au sud je crois.
De plus, j'ai une grosse sensation d'amer sur le fond de ma langue qui me dérange un peu. Moi fan d'acidité je n'en trouve pas, ou en tout cas pas celle que je recherche habituellement pour compenser ces amers.
H.S pour plus d'explications, je suis un gros fan des vins de Labet, Lajibe, d'ailleurs je rachète vos vins prix domaine quand vous voulez. :cheers:

Paire 1:
Vincent Dauvissat, Chablis Premier Cru La Forest 2005
Alors j'y connais rien à Chablis, mais j'ai encore le souvenir de Forest ramené par Benjy des Parigots à Nöel.
On me sert ce vin, je demande de suite, "Dauvissat il cire ces bouteilles non?". Ca y est le match retour est là! Ca sent la croute de fromage mais bien moins que la dernière bouteille. Je déteste ça, mais ça me permet de reconnaitre ce vin immédiatement.
En bouche la matière est superbe par contre, c'est généreux, assez fin et avec bien plus de longueur que le vin précédent. L'aromatique est clairement sur le miel, première fois que je la perçois de la soirée. Avec un peu plus d'acidité j'aurai certainement aimé la bouche.
Mais ce nez fait que ça reste un no go. Je comprends les aficionados du domaine car c'est techniquement très beau, mais pas pour moi, pour le moment en tout cas.

Billaud Simon, Chablis Grand Cru Vaudésir 2006
Contrairement à Guillaume, j'ai préféré ce vin. Il est plus traditionnel, moins "atypique" que son voisin de paire Dauvissat, mais très bien fait.
Belle acidité et une aromatique qui le rapprochait davantage d'une autre région Bourguignonne. La longueur est belle, et l'amer en fin de bouche est plus léger que les deux premiers vins.
Ce qui est marquant à la découverte de l'étiquette, c'est que j'aurais donné facilement 8 ans de moins à ce vin.

On passe aux rouges.
Vin 6 :
Mas Saint-Louis, Châteauneuf-du-pape rouge 2012
Ce domaine me surprendra toujours. Je me suis régalé avec les 2016, je les ai déjà tous engloutis.
Au nez c'est ultra aromatique, frais Ă©corce d'oranges Ă  fond. Fan de Reynaud, ce vin est un paradis!
En bouche on est clairement dans la finesse pour un Chateauneuf.
Servis seul, je vais le comparer à mes souvenirs de 2016, si ça peut en aider certains:
C'est un peu plus exubérant, l'aromatique est plus prononcé et plus percutante. Le vin est plus large aussi.
J'aime bien les deux millésimes, et ça me conforte sur le domaine. Heureux d'en avoir pris sur 2020! Merci Guillaume

Vin 7 :
Bosquet des Papes, Châteauneuf-du-pape rouge 2009
Comme le dit Guillaume contraste saisissant.
Celui-ci aura eu le mérite d'être un peu plus aromatique et "fin" que son voisin de paire. En espérant que le vieillissement lui permette d'être plus expressif.
Mais il est vrai que c'est sans réel relief, difficile de se faire plaisir après le Mas Saint Louis

Vin 8 :
Clos du Caillou, Châteauneuf-du-pape rouge Les Quartz 2005
Là c'est pire, c'est bodybuildé mais aromatiquement plat.
En espérant que ça puisse s'ouvrir d'ici 10 ans.
Je reste assez surpris car j'entend beaucoup de bien sur les vins du domaine, peut être que la vinification a évolué depuis.

Vin 9 :
Château de Beaucastel, Châteauneuf-du-pape rouge 1998
Voilà un beau spécimen. Au nez, on est sur la belle aromatique de pruneaux cuits qui ne cherche pas à s'emparer de vos sinus.
La bouche suit l'aromatique du nez, c'est long, fin et délicat. C'est juste parfaitement maitrisé, ça ne déborde pas et on se fait très plaisir.
J'annonce Beaucastel car j'avais exactement ce souvenir du seul exemplaire bu dans ma vie, "une véritable maitrise".
Ca fait plaisir lorsqu'on tape juste sur les annonces Fichier attaché :

Un sucre pour finir.
Vin 10 :
Cave de Rasteau, VDN Rasteau Signature 2010
J'Ă©tais sur le fromage et en train de me taper la bouteille du domaine Boisson.
Je goute ce vin ensuite, sans dessert sucré pour l'accompagner, donc mon jugement est certainement très malhonnête.
Je n'ai pas l'habitude des vin rouges liquoreux. Celui-ci ne me laissera pas un grand souvenir, j'ai trouvé ça assez déséquilibré, avec gros matière sucré pour enrober le vin.
Mais je n'étais surement pas dans les bonnes dispositions pour l'apprécier, surtout que je me régalais avec l'autre vin blanc.
Florent, encore dans la découverte du vin
Florent R.
 
Messages: 124
Inscrit le: Jeu 3 DĂ©c 2020 16:03
Localisation: Paris

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Thierry Debaisieux » Dim 12 Mars 2023 19:43

Merci pour ces notes détaillées et agréables à lire.

J’adore Beaucastel, moi aussi,
et je n’aime pas non plus la façon dont les vins de Dauvissat évoluent.

Bonne semaine,
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 15612
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 22:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Greg V » Dim 12 Mars 2023 20:48

Florent, tu as bien fait d'avoir pris du Mas St Louis 2020, il renoue avec le style des millésimes très réussis que sont les 2011, 12, 15 et 16
Pour bien vieillir il faut ingurgiter 5 vins et fromages par jour
Avatar de l’utilisateur
Greg V
 
Messages: 4216
Inscrit le: Sam 31 DĂ©c 2011 00:08

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Bombyx » Dim 12 Mars 2023 21:03

Toujours étonnant les contributeurs qui font un copié-collé de leurs message sur LPV. Je me demande bien qule est l'intérêt... Peut-être croient-ils que personne d'autre qu'eux lisent l'autre forum... Bref, si c'est pour copier mot pour mot ce qui est écrit autre part, je n'en vois pas l'intérêt. Soyez originaux, changez quelques mots...
Quant à l'avis sur le Chablis :"autant dire que je me suis rarement éclaté sur ce type de vin". Tu es probablement un fin connaisseur!
Bonne soirée,
Philippe
Avatar de l’utilisateur
Bombyx
 
Messages: 1008
Inscrit le: Mar 19 Juin 2018 17:55
Localisation: Beaune, Bourgogne

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Roroyaute » Dim 12 Mars 2023 21:42

Tous LES contributeurs LPV ...

Perso je ne vais pas m'amuser à changer mes CR entre lpv et Bde, je n en vois pas l'intérêt...mes ressenti sont les mêmes, alors si c est juste pour faire plaisir à certains lecteurs...



Après certains contributeurs LPV/BDE sont là pour mettre quelques CR ..., c'est déjà bien car hormis Thierry , Hugo ou alex ce serait bien pauvre en bouteille peu ou pas connu sur ce forum...
Romain
Roroyaute
 
Messages: 445
Inscrit le: Dim 11 FĂ©v 2018 11:06
Localisation: Poisy Yaute (74)

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Florent R. » Lun 13 Mars 2023 21:06

Bombyx, je ne sais pas trop quoi te dire...
Je ne vois pas pourquoi je devrais modifier les avis en fonction des sites, et dans tous les cas je n'en ai pas le temps.
Pour ton information, je n'ai pas de chapelle et je trouve normal de publier sur les deux sites ayant des affinités avec différentes personnes sur chacun des forums.
Si cela te dérange, personne ne te force à lire deux fois le contenu.

En ce qui concerne le "fin connaisseur", je perçois du sarcasme; s'il devient gênant d'exprimer ses ressentis et gouts (je reconnais aisément ma faible expérience), je suis désolé mais tu n'auras le droit qu'à cela de ma part!

Greg V a écrit:Florent, tu as bien fait d'avoir pris du Mas St Louis 2020, il renoue avec le style des millésimes très réussis que sont les 2011, 12, 15 et 16

Oui, c'est ce que j'ai compris. Et j'ai pris un peu de Contrebandier 2018.
Je ne suis pas trop fan des fortes concentrations et j'essaye de privilégier les millésimes considérés comme plus "frais".
Florent, encore dans la découverte du vin
Florent R.
 
Messages: 124
Inscrit le: Jeu 3 DĂ©c 2020 16:03
Localisation: Paris

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar vinosophe » Lun 13 Mars 2023 22:34

Bonsoir Florent

Comme cela fait plusieurs années que je n’ai pas pris le temps de lire LPV, Cela ne me dérange pas que tu fasses le choix de publier sur les deux sites…bien au contraire, découvrant ce soir tes commentaires toujours intéressants sur des vins que je connais bien …

Merci pour ta participation, et continue à publier …sur BDE ! …et ailleurs si tu le souhaites !? ;)

Pour le Mas saint Louis , assez d’accord avec Greg sur le très bon niveau qualitatif des chateauneuf 2020 du domaine …
Je les ai goûtés le mois dernier et ai noté les Arpents des contrebandiers 2020 au même niveau que le joli 2012 (16,50!) et la Grande réserve 2020 au même niveau qualitatif que le 2016 (16,50 également!)…seule la cuvée tradition 2020 m’a semblé un ton en dessous du millésime 2016 par exemple, mais son prix reste très attractif…

Bonne soirée !

Cordialement
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 4896
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 23:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 13 Mars 2023 23:18

Pendant mes vacances en Italie, je ne regarde que BDE.
J’ai donc lu avec un réel plaisir ce long commentaire que je n’avais pas vu ailleurs.

Bonne nuit
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 15612
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 22:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar ptitphilou » Lun 13 Mars 2023 23:51

Merci pour ce partage, Florent.
Je me disais bien avoir déjà lu ce CR quelque part :cyclop:

J'écris sur les deux fora, car j'y ai mes habitudes. Et je glisse le plus souvent quelques modifications (de forme ou de tournure) de part et d'autre, histoire de varier la lecture. C'est surtout qu'en me relisant, je tourne souvent les phrases différemment mais que j'assume aussi ma première livrée.
Je ne vois pas pourquoi on devrait se limiter à poster sur l'un des deux. N'écrit-on pas pour partager avec le plus grand nombre de passionnés ? (et sans idée mégalo pour autant, enfin il me semble).

Merci pour l'info sur Mas Saint Louis 2020. Avec les Saint-Patrice 2019 qui viennent d'arriver, la CB risque encore de chauffer, gr... :wineglass:
Phil
ptitphilou
 
Messages: 534
Inscrit le: Mar 16 Août 2011 17:55
Localisation: Taverny

Re: Les DĂ©gustations de Florent

Messagepar Hugo B. » Mar 14 Mars 2023 12:55

Toujours compliqué de vouloir analyser le ton employé par écrit... et c'est bien l'un des problèmes des forums, l'interprétation.
Je ne pense pas, connaissant un peu le personnage :D , que Florent ait voulu dénigrer l'appellation Chablis. Simplement que les vins de l'appellation dégustés jusqu'à présent ne lui ont pas laissé de souvenirs impérissables, question de malchance ou de goût...
Pour ce qui est du copié-collé des CRs d'un forum à l'autre ca ne me dérange pas également, il n'y a pas de notoriété à gagner et le croire serait se fourvoyer.
Mais je comprend les remarques de Philippe surtout s'il est attaché à certains vignerons de Chablis...

Bref il est toujours bon d'avoir un peu de recul et d'empathie :tchin:

Amicalement,
Bien cordialement,
Hugo Boffy
Hugo B.
 
Messages: 1912
Inscrit le: Lun 5 FĂ©v 2018 21:56
Localisation: Schweinfurt

Précédent

Retour vers Les dégustations thématiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités