Index du forum Les rubriques Visites de domaines

Visite au Domaine Buisson-Charles

Messagepar LES SENTIERS » Mer 3 Août 2016 13:51

Visite au domaine Buisson-Charles
Désormais mes sorties en Bourgogne se limitent sur le plan gustatif à une halte au domaine Buisson-Charles ! En fait cette halte est l'objet de mon périple. Pourtant notre venue tombe au plus mal, je n'ai pas pu prévenir assez tôt et la principale préoccupation du domaine est le strict effeuillage des vignes afin de sauver le millésime 2016 ! Patrick parvient pourtant à se libérer et nous reçoit avec son amabilité habituelle.
Je rappelle que je suis un anticonformiste de la prise de note, je ne sors que ce que mon cerveau a emmagasiné mais je pense que mon compte-rendu sera fidèle ! Chose importante à signaler : le millésime 2014 au domaine Buisson-Charles m'avait enthousiasmé, eh bien avec le 2015 nous passons un cran au-dessus, comme si cela était possible !!! Alors ne vous étonnez pas si vous voyez les coups de cœur se multipliaient : ce sont les témoins de mes sensations.
La dégustation commence par les rouges en barrique du millésime 2015 :
- Bourgogne générique "Les Hautes Coutures" : se présente sur des arômes de fruits rouges ; la matière est belle, avenante ; ce n'est pas un monstre de concentration, mais tout est là pour faire une belle cuvée.
- Pommard "En Chiveau" : comme tous les ans, la cuvée de Pommard est plus fermée que la précédente, mais aucun souci : la matière est bien présente et ce Pommard saura, j'en suis persuadé, nous donner le meilleur de lui-même quand il aura atteint l'âge de raison.
-Volnay 1er Cru "Les Santenots": cette cuvée se livre beaucoup plus aisément que la précédente ; tout est là : finesse, profondeur, distinction et Coup de cœur !
Viennent ensuite les blancs en barrique du millésime 2015 :
- Aligoté : je dois avouer que cet aligoté n'a rien à voir avec ce que nous pouvons déguster habituellement sur ce cépage ; j'ai déjà fait à maintes reprises l'apologie de l'aligoté de ce domaine, mais là j'avoue que j'ai été bluffé : à l'aveugle je n'aurais jamais reconnu un aligoté, peut-être une acidité un peu plus marquée que le Chardonnay et encore ... tout est discutable, sauf le Coup de cœur !
- Bourgogne générique "Les Hautes Coutures" : j'ai tellement été impressionné par la cuvée précédente que je suis peut-être passé à côté de ce cru de Chardonnay qui tient pourtant fort bien la route et qui ressemble à un Meursault-village !
- Meursault "Vieilles Vignes" : vin aux arômes de fruits blancs (pomme, pêche, poire ...) et d'une grande profondeur ; pour moi nous arrivons au stade des grands vins du domaine et sans aucune hésitation : Coup de cœur !
Attention, pour les deux crus suivants, j'ai peut-être commis involontairement une inversion...
- Chassagne-Montrachet 1er Cru "Les Caillerets" : vin à la fois aimable et distingué : toute la Bourgogne qui se livre aux néophytes et aux passionnés.
- Chassagne-Montrachet 1er Cru "La Romanée" : nous retrouvons bien sûr les caractéristiques précédentes, mais avec plus de profondeur et un caractère plus masculin, ce qui nous entraîne inéluctablement vers un nouveau Coup de cœur !
- Puligny-Montrachet 1er Cru "Le Cailleret" : quand on connaît les voisins sudistes de ce cru, on retire le béret et on s'incline en signe de respect ! D'ailleurs si ce cru n'est classé qu'en premier cru (excusez du peu) c'est parce qu'à l'époque de la classification, il était complanté avec du pinot noir, sinon il aurait rejoint le rang des Bâtards et autre Chevalier ... que dire de plus sinon que ce vin révèle une précision exemplaire, une dignité seigneuriale et un corps athlétique : Coup de cœur !
- Meursault 1er Cru "Les Cras" : nous changeons de registre et partons sur des connotations plus minérales et fruitées, mais encore un très grand équilibre : la plus belle cuvée selon mon accompagnateur _ Coup de cœur !
- Meursault 1er Cru "Les Charmes" : peut-être un peu plus de fruit et de fraîcheur mais aussi d'épice que sur la cuvée précédente : nous ne quittons pas les géants viniques ! Coup de cœur !
- Le regard de Patrick s'illumine lorsqu'il nous présente cette nouvelle cuvée : Meursault 1er Cru "Goutte d'or" ! En littérature, nous évoquons souvent la règle des quatre W (what / who / when / where), ici je parlerais plus aisément de la règle des quatre P : Pureté, Précision, Profondeur, Persistance ! Le vin répond avec brio aux quatre paramètres ! Je ne sais pas comment évoluera cette Goutte d'or, mais elle est partie pour rejoindre les Olympiens et je vous rappelle qu'en mythologie, lors de la prise du pouvoir du cosmos, ce sont les Olympiens qui sont sortis vainqueurs sur les Géants et les Titans ! Ce n'est qu'une question de patience : bienheureux ceux qui pourront fêter son demi-jubilé ! Indispensable dans toute œnothèque (au sens étymologique, c'est-à-dire l'endroit où est entreposé le vin) digne de ce nom !
- Meursault 1er Cru "Les Bouchères" : toujours cette parfaite pureté, mais ici c'est la finesse qui règne : Les Bouchères sont le penchant féminin de la Goutte d'or : époustouflant ! Coup de cœur !
Patrick nous propose quelques 2014 en bouteille, mais après cette apothéose, l'opération s'avère délicate.
- Chablis 1er Cru "Les Lys" : il faut préciser dans un premier temps qu'en règle générale, je suis plus attiré par les vins murisaltiens que par les vins chablisiens. Là j'ai l'impression d'être un coureur cycliste qui après une longue descente abrupte tente de retrouver son coup de pédale et se retrouve en perte d'équilibre...
- Chablis Grand Cru "Vaudésir" : arômes plus précis sur les agrumes, cuvée plus équilibrée et plus persistante que la précédente !
- Meursault "Vieilles Vignes" : je retrouve ces sensations de fruits blancs et une matière plus généreuse ! Décidément, Meursault quand tu nous tiens !
Patrick nous avoue qu'en ce moment peu de gens passent au domaine et qu'en fait les trois cuvées dégustées sont ouvertes depuis près de trois semaines : par conséquent joker pour le Chablis 1er cru "Les Lys" ! Enfin la dernière bouteille est un Meursault "Vieilles Vignes" dont l'ouverture remonte à deux ou trois jours : nous retrouvons les mêmes sensations que sur la bouteille précédente mais avec de la précision en plus : ouh la ! très grand aussi le 2014 sur les Vieilles Vignes : Coup de cœur !
Je relis ce compte-rendu et me dis qu'à force de ressentir des coups de cœur, il n'y a plus véritablement de coups de cœur ! Je dois reconnaître que c'est le millésime 2015 du domaine qui est à lui seul un coup de cœur généralisé : aucune cuvée ne doit être mise de côté et c'est bien ce qui me gène pour ma réservation : il va bien falloir faire un choix !
Enfin pas besoin de notes car à part les deux Chassagnes, tout était incrusté dans mon cerveau, preuve que ce fut une dégustation de très grande classe !
Avatar de l’utilisateur
LES SENTIERS
 
Messages: 274
Inscrit le: Mer 19 Mars 2014 13:01

Re: Visite au Domaine Buisson-Charles

Messagepar Lalex » Mer 3 Août 2016 15:32

Content de te relire Christian...et quel retour !! Très beau C.R. :good:
Pour le Puligny-Montrachet " Le Cailleret" 2014, et si ma mémoire est bonne, je crois que Didier avait eu le même "Coup de Cœur" que toi en goûtant ce vin lors des GJB...

Alex,
Lalex
 
Messages: 2023
Inscrit le: Ven 7 Sep 2012 10:47
Localisation: Ile-de-France (91)

Re: Visite au Domaine Buisson-Charles

Messagepar Didier » Mer 3 Août 2016 21:39

Lalex a écrit:Content de te relire Christian...et quel retour !! Très beau C.R. :good:
Pour le Puligny-Montrachet " Le Cailleret" 2014, et si ma mémoire est bonne, je crois que Didier avait eu le même "Coup de Cœur" que toi en goûtant ce vin lors des GJB...

Alex,


Très juste Alex! Belle mémoire. ;)
Didier

"Si tu veux connaître quelqu'un n'écoute pas ce qu'il te dit mais regarde ce qu'il fait" Dalai Lama
Avatar de l’utilisateur
Didier
 
Messages: 4752
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 14:10

Re: Visite au Domaine Buisson-Charles

Messagepar Laurent Saura » Mer 3 Août 2016 22:31

Merci beaucoup d'avoir pris le temps d'écrire et de poster ce compte-rendu ;)
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:VIN MYTHIQUE 18+ À 19:VIN EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:VIN MOYEN 10 À 11:VIN FAIBLE MOINS DE 10:VIN DÉFECTUEUX
Laurent Saura
 
Messages: 4804
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 18:29

Re: Visite au Domaine Buisson-Charles

Messagepar LES SENTIERS » Mer 2 Août 2017 12:50

Meursault_3_2.jpg
Meursault_3_2.jpg (27.5 Kio) Consulté 1417 fois
Visite au domaine Buisson-Charles à Meursault, juillet 2017

Mes origines cauchoises sont certainement la cause et la raison de mon tempérament hélas trop prudent et sectaire. Il en est pour les vins comme dans la vie : en rouge, je suis quasiment arrivé à ne plus aimer que les vins de Bourgogne, les autres me donnant trop souvent des déceptions ; quant aux blancs, je suis heureusement un peu plus éclectique et il arrive que je me fasse bien plaisir avec des cuvées extra-bourguignonnes (comprenez par "extra", l'inverse de "intra") ... Pourtant, là aussi j'ai besoin d'un repère, d'une référence, d'un symbole, d'une association ... Pour mon frère, cette association vin blanc/appellation est certainement "Chablis", pour d'autres "Sancerre", d'autres encore, plus ouverts, se disent "peu importe l'appellation du moment que c'est bon", mais en ce qui me concerne, mon leitmotiv est : "la quintessence du vin blanc, le meilleur représentant des cuvées légèrement dorées, le maillot jaune des ambroisies aux arômes de fleurs et de fruits de verger et de buisson, c'est MEURSAULT !". Vous imaginez alors combien mon étape murisaltienne est pour moi importante lors d'un séjour bourguignon !

S'il m'arrive assez souvent d'acquérir quelques cuvées situées entre Volnay et Puligny dans les salons viniques que je fréquente, vous vous doutez bien maintenant que vous me connaissez mieux, qu'il me faut un repère (non orthonormé) dans ce village ... mon choix, mais aussi, quelque part, ma curiosité ( eh oui ! ça m'arrive aussi, moins souvent que le commun des mortels, mais ça arrive ...) se sont portés, depuis une dizaine d'années, sur le domaine BUISSON-CHARLES !
Nous arrivons avec une demi-heure de retard et bien que nous ayons prévenu par téléphone, je ne pense pas que ce contretemps a été remarqué, car le domaine est en travaux et nous avons trouvé les propriétaires (nouvelle et ancienne génération) attentifs à la confection d'une dalle bétonnée dont l'inclinaison relevait de la complexité (je plains les pauvres maçons dont la démarche était examinée non seulement et ce qui est bien normal, par les personnes intéressées, mais aussi par des anonymes, surtout moi qui n'y connais rien !).

Patrick, voyant que ça se passait comme il avait prévu, nous invite à descendre avec lui en cave. D'abord, il nous montre l'agrandissement et j'ai enfin le loisir de voir (de mes yeux ... plutôt de mes lunettes) les voûtes multiséculaires d'une dépendance de l'ancien château de Meursault : quand on pense qu'elles étaient déjà fondées lors du supplice de Jeanne d'Arc, cela fait réfléchir les passionnés d'Histoire dont je fais partie ... et je me dis que je ne suis pas venu pour rien, même si la dégustation s'arrête là !
Ensuite le maître des lieux s'en retourne vers les barriques et l'instant de vérité commence en ce qui concerne le millésime 2016 :
1) Cuvée qui embaume les fleurs et les fruits blancs ; les mêmes saveurs se retrouvent aussi franchement en bouche : ça commence fort ! c'est un Meursault "Vieilles Vignes".
2) Cuvée beaucoup plus cryptée mais plus profonde aussi ... en fait elle me ressemble (je ne sais pas si c'est à son avantage, mais moi ça me convient), le premier contact laisse une impression froide eu égard à la cuvée précédente, mais ensuite s'affirment une flamme affable, un besoin de découvrir la "substantifique moelle", une richesse qui brille de l'intérieur (pour toutes ces qualités, oubliez la comparaison avec votre serviteur) ... Meursault "Les Tessons". Coup de cœur !
3) Un échange plus liquoreux pour ce troisième échantillon, une matière plus vineuse ... un autre monde, je suis un peu désorienté, sommes-nous encore sur Meursault ? Beaucoup de possibilités me traversent la tête : Les Cras, les différents Chassagnes et même l'Aligoté ... bien que cela me semble bien riche pour un aligoté, mais ici, la parcelle "Sous le chemin" m'a déjà fait passer pour un idiot ... en fait je suis complètement perdu ... c'est à la fois avenant et grand, subtil et profond ... bien sûr je n'émets aucun commentaire et Patrick découvrira ces réflexions que s'il lit ce CR : Puligny-Montrachet "Le Cailleret".
4) Ici, je pense que j'aurais reconnu sans indication ; cette cuvée repose sur la finesse, l'équilibre, la pureté ... j'ai l'impression que le concepteur n'est pas intervenu ... il s'est laissé guider par Dame Nature ... selon moi, la consistance murisaltienne par excellence : Meursault "Les Bouchères (Les Bouches Chères)". Coup de cœur !
5) Pour cette cuvée qui va clôturer le millésime 2016, notre hôte nous dit tout de go qu'il s'agit d'un Chablis : les arômes sont plus iodés, plus salins, plus citronnés ... la matière est légèrement perlante (néologisme ?) ... c'est bon, c'est bien fait ... mais ça appartient à un autre monde : Chablis "Vaudésir".
Nous passons alors au millésime 2015 en bouteilles :
1) Bourgogne Aligoté (Patrick nous l'a annoncé) qui ne passe pas inaperçu après les grandes cuvées précédentes ; la matière est finement ciselée et profonde ; dès mon retour, j'ouvre une bouteille dont la profondeur est moins présente, ce qui prouve qu'une longue aération est indispensable et surtout le respect d'une température autour de treize degrés, sinon vous allez le martyriser ! Bourgogne Aligoté "Sous le chemin".
2) Une cuvée plus fruitée et plus imposante que la précédente : Meursault "Vieilles vignes".
3) Cuvée qui s'appuie sur des arômes et des saveurs de fruits blancs bien marqués (surtout la poire) ; la matière est fine et savoureuse : Meursault "1945" (ce vin n'est pas passé sous bois neuf).
4) Les arômes s'appuient sur une fraîcheur mentholée ; la matière est bien présente, profonde et irradiante ... que c'est bon ... Meursault "Les Tessons". Coup de cœur.
5) Patrick nous dit ensuite qu'il nous propose la cuvée qu'il a, selon lui, la mieux réussie en 2015... je reprends un peu sa description : "saveurs de peaux de raisin rôties" et j'ajouterais "raisins de Corinthe". Je comprends ce qu'il a voulu dire ... si nous devions faire une comparaison avec l'architecture d'une église rouennaise, je dirais l'intérieur de l'église Saint Romain pour son côté baroque ; c'est vraiment séduisant, alléchant, surprenant mais un peu loin, me semble-t-il, de ce que l'on peut attendre d'un Meursault ... classique : Meursault "Les Cras".
Je suis d'ailleurs surpris que la parcelle située le plus au Nord du village produise un vin aussi "excentrique" au sens étymologique, mais je suis persuadé que dans plusieurs années, il sera le compagnon idéal de noix de Saint-Jacques légèrement ... "rôties" ... dans leur suc !
6) Cuvée beaucoup plus murisaltienne dans l'âme : finesse, pureté, profondeur ... l'association avec l'église Saint-Maclou, "le joyau de la ville aux cent clochers" me paraît idéale : Les Bouchères de Meursault sont au vignoble bourguignon, ce que le gothique flamboyant est à la sculpture sur pierre ! Coup de cœur.
7) Cette cuvée rouge servira de conclusion : arômes envoûtants sur les petits fruits rouges, les épices, le sous-bois ... bouche aimable et profonde ... produisant une mâche noble, à la fois charnue et équilibrée : Volnay "Santenots". Coup de cœur.

Nous avons fait cette dégustation en compagnie d' un couple fort aimable, avec qui j'ai pu échanger quelques mots à propos de la qualité des vins du domaine : le monsieur me parlait de netteté, point pour lequel j'adhère sans aucune réserve ... les vins de ce domaine sont remarquablement purs, si bien que nous avons l'impression que le producteur n'intervient pas, mais se laisse guider par la Nature.
Dernière édition par LES SENTIERS le Mer 2 Août 2017 16:36, édité 3 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
LES SENTIERS
 
Messages: 274
Inscrit le: Mer 19 Mars 2014 13:01

Re: Visite au Domaine Buisson-Charles

Messagepar Thierry Debaisieux » Mer 2 Août 2017 13:54

Une nouvelle fois, un grand merci pour ce très beau compte-rendu :)
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 3982
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord


Retour vers Visites de domaines

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 3 invités


cron