Index du forum Les rubriques Bordeaux Bordeaux rive gauche

Château Gazin-Rocquencourt

Messagepar R. Naert » Lun 7 Mai 2018 01:10

Le château Gazin-Rocquencourt est une propriété d'environ 20 ha située sur la rive gauche de l'Eau Blanche à Léognan. En rouge l'encépagement est de 55 % Cabernet-Sauvignon et de 45 % Merlot. Le 2005 particulièrement bien réussi, salué dans le Guide Hachette (* * * + Coup de Coeur) m'avait séduit. J'en ai acquis 3 caisses. Ce vin viril avait besoin de quelques années de cave. Je le déguste actuellement. Foncé, d'un bordeaux intense, il délivre un bouquet marqué par le cabernet, la bouche est large et agréable et finit par un finale mi-longue. Très bon, ce n'est touefois pas un Mallartic-Lagravière. A 14 € la bouteille ce fût un bon achat.
R. Naert
 
Messages: 24
Inscrit le: Mar 22 Nov 2016 22:28

Re: Château Gazin-Rocquencourt

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 7 Mai 2018 06:05

http://www.gazin-rocquencourt.com/
http://www.gazin-rocquencourt.com/les-vins/#r2005
Le 2005 est un 93/100 Parker.
http://avis-vin.lefigaro.fr/vins-champa ... cquencourt
J'ignorais qu'il était dans le même groupe viticole que Malartic-Lagravière.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6536
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Château Gazin-Rocquencourt

Messagepar R. Naert » Jeu 10 Mai 2018 19:48

"J'ignorais qu'il était dans le même groupe viticole que Malartic-Lagravière."
Gazin-Rocquencourt est un Pessac-léognan et cette propriété est régie par l'équipe de Malartic-Lagravière.
R. Naert
 
Messages: 24
Inscrit le: Mar 22 Nov 2016 22:28

Re: Château Gazin-Rocquencourt

Messagepar Thierry Debaisieux » Jeu 10 Mai 2018 23:02

C'est ce que j'avais découvert en lisant les sites que j'ai mis en lien.
"Racheté en février 2006 par la famille Bonnie, propriétaire du Château Malartic-Lagravière (Grand Cru Classé de Graves),
le domaine entre dans une nouvelle ère :
La restructuration progressive du vignoble met en valeur le superbe terroir de graves de Gazin Rocquencourt,
dont le potentiel immense n’a pas échappé aux experts."
Ma monomanie bordelaise a pris fin avec la hausse des prix après le millésime 1990.
Je suis allé sous d'autres cieux, ceux du Rhône et de la Bourgogne.
Je ne me tiens donc plus informé des événements dans le Bordelais.

Bonne nuit,
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6536
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)


Retour vers Bordeaux rive gauche

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités